Feedback poussette : Jané Trider

Depuis presque 1 an, j’ai testé, abusé et usé de ma poussette Trider de chez Jané. Je vous avais déjà parlé de mon choix de poussette qui avait très fastidieux.

J’avais opté pour :

  • Poussette Jané Trider 
  • Nacelle pliable Scout de chez Concord (même groupe que Jané donc produits adaptables)
  • Cosy Pebble + Base isofix Family fix

Faisant particulièrement attention au budget sans négliger le confort et la qualité, j’avais déniché presque tout sur Leboncoin (sauf le cosy Pebble). Les produits étaient quasi neufs (2 semaines d’utilisation pour la poussette encore sous garantie !)

L’ensemble nous a couté : 559 euros 

Contents sur le moment de nos achats, manquait plus que bébé pour tester l’ensemble dans de vraies conditions…

jane-trider-klein

La poussette Jané Trider, mon avis après 11 mois d’utilisation sur tous types de terrains (ville, rue piétonnes, bord de mer, campagne, forêt) :

  • Fluide, les roues ne bloquent pas, on pousse et tourne la poussette d’une main sans rien forcer
  • Pliable et dépliage ultra facile et pratique ! le top. Pour la plier, on soulève un loquet de caque côté et on pousse en avant. On peut, une fois pliée, la tirer sur les 2 roues, pratique pour l’amener jusqu’à la voiture. Les roues restent en contact du sol donc c’est hygiénique. Pour déplier on n’a besoin que d’une seul main, sans avoir à se baisser. Et ouai !
  • Le panier de la poussette est certes un peu petit (mais cela nous suffit la plupart du temps). Nous y avons rajouté un filet shopping que nous avons trouvé chez HEMA pour 5 euros environ, qui permet de mettre plaid, gilet et d’autres petites choses à portée de main, que l’on ne veut pas forcément mettre dans le panier du bas
  • Les roues sont vraiment de bonne qualité et absorbent très bien les irrégularités du sol. Nous avons fait le test avec la poussette d’un couple d’amis (Loop Casualplay, poussette avec grosses roues) et rien à voir. Sur la leur on sent toutes les irrégularités alors que les amortisseurs et les roues de la Trider absorbent tout ! BONHEUR
  • Dans les chemins de campagne elle s’en sort haut la main défiant herbes hautes de 40 cm, terres boueuses et cailloux en tout genre. Bref une VRAIE tout-terrain
  • Dans le coffre certes ça prend de la place, mais il me reste quand même un peu de place pour mettre les courses. Pour les voyages, nous enlevons les roues, elle prend alors très peu de place. Pour preuve ! On part avec bébé ET le golden retriever, pour 1 semaine et tout rentre dans la 308 !

La nacelle pliable Scout Concord : 

  • Notre meilleur bon plan, avoir acquis cette nacelle ! (En même temps nous l’avions trouvé sur leboncoin à 60 euros …)
  • Pliage ultra pratique, prend peu de place quand on va chez des amis ou quand on part en vacances. Facile à ranger à la maison
  • Un véritable petit lit avec matelas en mousse
  • Adaptable sur poussette Jané et Concord
  • Nacelle spacieuse, bébé peut y dormir avec sa gigoteuse plus une couette, y mettre son doudou etc. On l’a utilisé au début pour le faire dormir à côté de nous
  • Notre petit bonhomme a pu en profiter pleinement jusqu’à ses 5 mois (il est dans le haut de la courbe)
  • ATTENTION : ce n’est pas une nacelle homologuée pour voiture. Nous avions pris le parti de lui prendre un bon cosy bien noté niveau crashtest, permettant d’avoir une position allongée pour les longs trajets en voiture

nacelle pliable jane concord

Cosy Pebble de Bébéconfort :

  • j’ai apprécié le fait que le cosy permette au bébé d’être quasi allongé en voiture (grâce à la base) et allongé en poussette
  • le réducteur bébé est vraiment top. D’une part il y a un coussin sous les fesses qui permet de combler l’angle du siège auto. D’autre part, il y a un réducteur moelleux au niveaude la tête, qui est aussi vraiment bien adapté à bébé.
  • le gros + est sa base isofix Familyfix (vendu à part) qui permet de clipser le cosy dessus en un tour de main
  • La base isofix permet 5 inclinaisons (dont celle allongée)
  • le design est plutôt sympa on avait opté pour un origami noir et blanc

pebble_origami

 

Donc en conclusion on est plus que ravie de notre choix, que je recommande à 200% à tous les futurs parents !

cosi pebble avis  IMG_2985

 

 

L’alimentation de bébé, je vous dis tout

S’il y a bien un poste sur lequel je ne lésine pas, c’est pas bien l’alimentation. Je pars du principe que nous sommes ce que nous mangeons, alors autant y prêter attention. Pour notre santé ou pour l’environnement les motivations sont propres à chacun. La mienne c’est un peu tout : mieux vivre.

Si depuis 4 ans nous mangeons quasi 100% bio, notre petit garçon suit également le même chemin.

On a commencé à introduire les aliments à ses 4 mois, car il avait vraiment envie de goûter à ce que l’on mangeait. Au début on a commencé par les légumes pendant 15 jours pour ne pas habituer le bébé au sucré. On a introduit les fruits en complément des légumes, au bout de 15 jours. le midi, quelques cuillères de purées de légumes à midi, puis quelques cuillères de compote au goûter.

Au début nous ne donnions pas d’eau en complément, le biberon suffisait (700 à 800 ml). Nous avons introduit l’eau à ses 6 mois, histoire de l’habituer au goût (voir l’article sur comment faire aimer l’eau à bébé).

On a augmenté les quantités au fur et à mesure du temps, en suivant son rythme. Progressivement nous avons diminué les quantités de biberon le midi et l’après midi pour les remplacer par davantage de purée de légumes et davantage de compote de fruits.

On a commencer à introduire un peu de yaourt (alternant lait de chèvre, brebis et vache) à ses 5/6 mois, mais pas tous les jours.

Pour les quantités approximatives à 6 mois :

  • 210 ml de biberon le matin
  • 90/120 ml de biberon + un petit pot de légumes à midi (1 jour sur 2 avec des protéines : 1/2 jaune d’œuf, un peu de poisson ou de blanc de poulet
  • 150 ml de biberon + un petit pot de compote au goûter (ou 1/2 compote + un produit laitier)
  • 210/240 ml de biberon

Depuis ses 10 mois :

  • 210 ml de biberon le matin
  • 90 ml de biberon + un grand pot de légumes à midi (1 jour sur 2 avec des protéines : 1/2 jaune d’œuf, un peu de poisson ou de blanc de poulet
  • 150 ml de biberon + un petit pot de compote au goûter (ou 1/2 compote + un produit laitier) + un petit boudoir de temps en temps
  • 210/240 ml de biberon + un peu de purée de légumes (ou un fond de compote selon ce qu’il reste, je donne souvent le restant de purée ou de compote de la journée)

Depuis ses 6 mois je lui propose sa gourde d’eau à volonté dans la journée.

J’ai bien demandé à mon gentil médecin si garder autant de biberons était bien. Il m’a répondu que tant que bébé en voulait, c’était le mieux, car riches en vitamines et minéraux essentiels à son bon développement. En gros tant que bébé veut de son bib, on lui laisse ! Et puis pour ne rien vous cacher je trouve que c’est plutôt pratique …

Pour le lait maternisé que j’utilise, j’ai trouvé pour moi le combo parfait depuis ses 5 mois : 

Premi amande + Premi Chèvre en alternance. Depuis l’introduction du lait d’amande, le peu de rejets ou problèmes de constipation qu’avait mon petit bonhomme, ont totalement disparus ! HAPPY ! Et puis personnellement je ne suis pas vraiment pour une grande consommation de produits laitiers.

Voici un repas type à 6 mois : (la couleur verte dans le biberon c’est Prémi amande, notamment l’algue Spiruline, qui apporte calcium et minéraux)

repas bio bébé 6 mois

Pour les petits pots salés et sucrés, la plupart sont fait maison vapeur à l’aide d’une marguerite que je place dans ma casserole avec un fond d’eau et un couvercle lamda, ce qui prend beaucoup moins de place qu’un cuiseur vapeur. Puis j’utilise un petit mixeur qui ne prend pas de place lui aussi. On congèle dans des petits pots bébé.

marguerite_vapeur_bébémini_mixeur_bebe

Sinon, quand je n’ai pas le temps de cuisiner, il y a 2 marques que j’aime beaucoup :

  • Premi bio : rien à dire, leur purées de légumes sont très appréciées de bébé
  • Baby Bio : bébé adore aussi leur purées de légumes. Cependant, leurs compotes sont parfois trop liquides, à l’exception de « pomme coing » et de la gamme « douceur » (avec crème, repérable par leur packaging bleuté).

Et l’huile alimentaire pour bébé ? Oui les huiles sont essentielles dès la diversification alimentaire, pour le bon développement du cerveaux de bébé.  » Vers 1 an, le cerveau de Bébé a déjà atteint les 2/3 de sa taille adulte. Il est composé à plus de 50% de graisses, majoritairement d’Oméga 3 et de DHA. Ces 2 nutriments sont dits essentiels car l’organisme ne sait pas les fabriquer. » (site internet Quintesens). Il suffit d’ajouter une petit cuillère à café dans la purée de bébé. J’ai choisi l’huile Quintesens pour le combo parfait qu’elle apporte à bébé (oméga et DHA), pas besoin de me soucier de quelle huile je dois lui donner !

1 bouteille est valable 2 mois après ouverture. En général il utilise la moitié de la bouteille. Mais désormais je partage la bouteille avec une autre maman 🙂 !

Les boudoirs que je prends sont ceux de la marque Babybio. Ils ramollissent très vite et ont un bon goût d’huile essentielle d’orange.  J’ai également testé les gâteaux bébé Hipp, mais ils se cassent en gros bouts et peuvent être dangereux pour les bébés.

boudoir_bio_bebe

Pour les biberons, j’ai utilisé au début la marque Tommee tippee, en verre, qui était parfaite en relais de l’allaitement. Par la suite j’ai opté pour les Cloud, qui s’avèrent être encore plus parfaits : encres naturelles, caoutchouc naturel, fabrication française, aucune fuite etc., bref, le top ! j’en ai 2 que j’utilise exclusivement depuis 6 mois sans rien à leur reprocher. Voici leur site Internet : http://www.biberons-cloud.fr/sans-bisphenol-a/jules-2/ 

biberon_cloud_naturel_verre

Pour les tétines, suite aux différents avis sur internet, j’ai pris celles en caoutchouc naturel marron, à débit fixe (débit 2). En effet la tétine 1 2 3 avait un débit trop important pour mon petit garçon qui était habitué au débit lent lié à l’allaitement.

Pourquoi des biberons en verre ? d’une part, aucun plastique, d’autre part, beaucoup plus simple à laver. Ils ne gardent aucune odeur !

 

Voilà je pense avoir fait le tour de la question sur l’alimentation de bébé ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me répondre en commentaire !

Comment faire aimer l’eau à bébé : mon expérience

Moi qui suis une grande adepte de l’eau et une anti sodas confirmée (et autres boissons sucrée, hors pur jus de fruits), je voulais vraiment que bébé AIME l’eau. C’est peut être bête mais les bébés, à part le lait, ne boivent pas (ou peu) d’eau seule. Normal qu’à un certain âge ils commencent à bouder l’eau « nature ». Mais pour moi hors de question de leur rajouter des « sirops bébé » ou tout autre artifice. C’est un cercle vicieux.

Mais chers Papas et chères Mamans, j’ai peut être trouvé LA solution !

Pour ses 6 mois je lui ai acheté une petite tasse à bec en silicone de la marque NUK.

tasse_nuk_bebe

Dès ses 6 mois j’ai commencé à lui en proposer en dehors des repas en quantité infime. Et vers ses 7 mois je lui en ai proposé quand il était dans son parc. Il a pris tout seul la tasse et s’amusait à mordiller l’embout en silicone. Je laissais la tasse dans le parc au même titre que les jouets. Cette tasse est top car bébé doit aspirer pour faire sortir l’eau donc pas de fuites d’eau dans le parc.

Depuis ses 9 mois, quand je lui propose de l’eau dans cette tasse pendant les repas ou en dehors il adore. Il boit à grande goulée et il en redemande.

Donc j’espère que ça va continuer comme ça. Bébé a 10 mois et il aime l’eau « Nature ».

OUF !

7 mois déjà ?

Monsieur le Docteur qui m’a accouché, sur la notice c’était pas marqué qu’il y avait un bouton stop ? …

J’ai peine à croire que cela fait déjà 7 mois que nous nous sommes rencontrés dans cette salle d’accouchement à 2H du matin … Premier échange de regard, grand moment d’émotions avec ton papa, premier geste de tendresse (assez maladroit) envers toi, première fois où l’on t’a serré dans nos bras. Ca y est, c’était bien vrai tout ça ! « C’est à nous ce petit bébé ?! » A vrai dire, cette question je me la suis posé dans cette salle d’accouchement, mais pas que. Ca m’a poursuivi dans la chambre de la maternité, mais parfois, encore maintenant quand je te regarde je ne peux m’empêcher de penser : « non de dieu mais c’est mon fils et je suis sa maman ! » (en le dévisageant comme si c’était la première fois que je voyais). Wouha, c’est tellement merveilleux.

Autant je n’ai pas très apprécié être enceinte, autant j’aime plus que tout être maman. Je crois que si je n’ai pas eu de Babyblue, c’est que j’avais tellement peur de ma vie de maman, de ne pas réussir à conserver notre vie de couple telle qu’elle était, qu’une fois que cela m’est arrivé et que j’ai vu à quel point c’était du pur bonheur, j’étais remplie de joie et je sentais que personne ne pouvait m’enlever ça.

IMG_8294bbIMG_8675b

7 mois après …

Quand je vois à quel point tu  a grandi en si peu de temps. Au début, tout fragile, faire attention à tout, à ta tête qui ne tient pas toute seule, à tes petits bras si fragiles en enfilant des premiers vêtements …

  • 1er mois, découverte de tes premiers sourires
  • 2ème mois, les premiers jouets que tu tiens dans tes mains
  • 3ème mois, des fous rires et des nouveaux sons qui sortent de ta bouche
  • 4ème mois, tu découvres la joie d’avoir des petits petons
  • 5ème mois, des premiers légumes et fruits
  • 6ème mois, la position assise c’est vraiment chouette
  • 7ème mois, tu te retournes, tu attrapes tout ce qui peut se trouver sur ton passage, tu es de plus en plus un vrai petit garçon, un petit coquin, mon M. Sourire à moi

Aujourd’hui tu es un vrai petit bonhomme, tu rigoles tout le temps, tu t’émerveilles devant tellement de choses. Quand ton papa joue de la guitare, tu restes bouche bée en regardant l’instrument. Quand je croise ton regard de loin, tu me reconnais et tu me souris.

7 mois sont passés si vite … je me souviens qu’à tes 1 mois je me disais « j’ai tellement hâte de voir à quoi il va ressembler à Noël ! ». Et bien ça y est c’est déjà passé. D’ici peu de temps on soufflera ta première bougie et là je sens que ça va être pour nous parents, une grande étape. J’ai la chance de pouvoir rester à tes côtés un peu plus longtemps que prévu. Cette chance, je sais que peu de personnes l’ont. Alors j’en profite.

Lors de ma grossesse j’avais peur.
Peur qu’au bout d’un moment je regrette notre « vie d’avant à 2 », peur de rester tout le temps avec toi. Toutes ces peurs se sont effacées quand je t’ai vu. J’avoue que de temps en temps, j’ai besoin d’avoir mes moments à moi (et des moments à M. et moi !) et de te faire garder. Mais c’est tout à fait normal ! Il faut savoir garder un peu de temps libre rien que pour soi, savoir faire garder bébé, c’est je pense, essentiel à l’équilibre d’une vie de maman épanouie. Car on est avant tout femme ! Lors de ma grossesse, je ne pensais pas qu’on pouvait aimer si fort un petit être que l’on vient tout juste de rencontrer… Les enfants , c’est bel et bien la plus belle chose qui puisse arriver dans une vie. La rencontre avec toi et ce petit séjour à la maternité sont, pour M. et moi, les plus beaux moment de notre vie.

Avant j’étais sceptique quand j’entendais parler certaines mamans. Oui, car j’avais la fâcheuse tendance à leur demander  : « sinon, ça change la vie » « en bien ou en mal? » « et ta vie d’avant? ». Et bien désormais je les rejoins sur une chose : « un enfant, ça change la vie c’est vrai. C’est différent, mais c’est super ! Et pour rien au monde je ne changerai ça ».

Un conseil pour conclure : photographiez et filmez un maximum ! Et surtout … Profitez des tous ces petits instants de bonheur.

 

Le lait bébé, mon choix chez PrémiBio

Depuis la grossesse je souhaite allaiter. J’ai donc commencé à allaiter mon petit bout choux dès ses premières heures de vie. Et ce petit bonhomme a malheureusement eu bien du mal à prendre le sein. Mais avec un peu de patience on est arrivé à bien engager ce beau projet d’allaitement.  Au bout de 3 mois, ce petit bonhomme souhaitait toujours plus de lait, plus vite et malheureusement sur mon sein, je n’ai pas le débit variable ! Après avoir persisté quelques semaines avec un bébé ronchon pendant les repas, j’ai décidé de franchir le cap du biberon. J’ai commencé par lui introduire un biberon par jour pendant 1 mois. Puis 2 biberons par jours pendants 2 semaines, puis chaque semaine j’en rajoutais 1. Aujourd’hui il est uniquement au biberon.

Mais je souhaitais le meilleur pour lui. Je me suis tournée tout naturellement vers les produits bio. Et là j’ai découvert une gamme de lait infantiles à base de lait de chèvre. On entend beaucoup que le lait de vache n’est pas très adapté aux besoins humains (et oui nous ne sommes pas de petit veaux qui doivent prendre énormément de poids en peu de temps pour devenir un joli boeuf d’une tonne…) .

Alors si c’est bio, si c’est français et si c’est un autre lait que celui de vache, alors je dis oui !

PrémiChèvre de chez PrémiBio 

prémichèvre_1er_age

Les + de Prémibio :

  • Tous les produits Prémibio sont issus de l’agriculture biologique.
  • Prémibio a supprimé la graisse de palme de ses formules.
  • Prémibio n’ajoute pas de taurine dans ses produits.
  • La vitamine E, le  calcium et le magnésium sont tous les trois naturels pour qu’ils soient mieux assimilés.
  • Les laits Prémibio sont enrichis avec le bifidus longum, un ferment protecteur de bébé naturellement présent dans le lait maternel.

Prémichèvre

Mon avis : ça a été le premier lait gouté par bébé à 3 mois en parallèle à l’allaitement et il l’a tout de suite beaucoup aimé, il finissait tous ses biberons et en réclamait. Pas de coliques, peu de régurgitations. Je ne trouve pas l’odeur forte. On sent un peu le lait de chèvre, mais personnellement ce n’est pas dérangeant. La poudre se dissout très bien, même dans une eau non chauffée. Aujourd’hui à 5 mois 1/2, on a bien entamé la diversification et il l’aime toujours autant.

Le prix ? je l’achète au magasin Biocoop à côté de chez moi à 26,70 euros. C’est certes plus cher qu’un lait à base de lait de vache, mais l’alimentation de mon petit bout de choux n’a pas de prix.

Mr Couche

Ah les couches ! Il y a une règle, quand on devient une maman et un papa, à laquelle on ne déroge pas : le stock de couches toujours tu auras !

Mais bien avant, vient le choix de LA couche. Une ballade dans le supermarché du coin pour se rendre compte du nombre important de marques et de types de couches. Mais la réponse à la question « de quoi sont composées ces couches »  était impossible à trouver. Bizarre Bizarre …

Quelques clics sur Internet plus tard et me voilà plongée dans la réalité de la couche : chlore, encres, problème de fertilité, plastique … Aie ! Mais alors, que mettre sur les fesses de bébé ? Et honnêtement je ne me voyais pas avec des couches lavables.

Ma couche 0 défauts ? OUI je l’ai trouvé : NATY By Nature Babycare

Naty_couches

naty_couches_eco

J’ai connu cette marque lorsque j’étais enceinte, car je cherchais les produits les plus naturels possibles pour mon petit garçon. Elles étaient parfaites en tout point :

  • pas de produits absorbants, ni d’encres chimiques
  • des matières naturelles
  • pas de parfums
  • biodégradables
  • confortables et bien absorbantes

Coup de chance ! Vente-privee.com proposait une vente NATY :). A noter que cette année les ventes se sont déroulées en avril et en octobre. En terme de tarif, avec la vente privée, cela me revient à 28 euros / mois (je compte un paquet de couches par semaine).

Ni une ni deux, je fais mon stock pour 3 mois de couches. Une fois reçues, on déballe vite fait et bonne nouvelle les motifs sont à croquer, pas de couches multicolores et ni d’animaux à gogo… ouf ! Simplement des petits coeurs gris très discrets (encre à base de soja). Les motifs évoluent selon la taille de la couche : coeurs pour la taille 1, soleils pour la taille 2 et fleurs pour la taille 3 (je n’ai pas encore commencé les autres tailles). Elles ne sont pas aussi douces que des Pampers mais ce n’est vraiment pas dérangeant. La matière ne fait pas du tout chimique mais bel et bien naturelle.

Vient le test sur bébé :

  • la taille semble parfaite et correspond aux indications sur le paquets
  • très très peu de fuites depuis leur utilisation
  • pas de rougeurs ou autres réactions allergiques à déplorer

Conclusion : papa, maman et bébé conquis à 100% !

PS : j’avais utilisé les serviettes hygiéniques NATY (night) à la maternité et à la maison pour les suites de couches afin d’avoir quelque chose de naturel surtout en ce moment de cicatrisation et j’ai été vraiment ravie. C’est ce que j’utilise désormais.

 

La valise de maternité : feedback

Hello !

Me voilà maman et je peux désormais avoir un regard assez neutre sur la valise de maternité. Je m’étais beaucoup renseignée à ce sujet, j’avais tout prévu dans le moindre détail. Mais il y a certaines choses qui ne m’ont pas du tout été utiles et d’autres au contraire, dont je ne me serais pas passée.

J’avais commencé à écrire cet article avant l’accouchement, je l’ai donc complété en mentionnant ce qui pour moi, est indispensable ou pas à prévoir …

Alors bilan de la valise maternité :

Tout d’abord en amont, je vous conseille de vous faire une petite beauté 2 semaines avant la dpa : épilation, manucure, gommage, masque etc. Vous vous sentirez bien mieux dans votre peau le jour J et par la suite.

Pour le jour de l’accouchement avant de partir, prévoir sa plus belle paire de chaussette (pas top de se retrouver un trou dans la chaussette les pieds sur les étriers …) ou de mettre du vernis sur ses orteils 😉 et un grand T-shirt sympa ou une tunique pour être à l’aise à combiner avec un legging qu’on pourra facilement enlever, sans se retrouver cul à l’air. Des ballerines ou petites basket type bensimon, facile à enlever et confortables.

Aussi, le jour de l’accouchement, quand les contractions commencent, n’hésitez pas à vous faire une petite beauté, parce que oui, M. risque de vous prendre en photo et je suis certaine que vous préféreriez vous trouver à peu près potable sur les clichés qui seront peut-être vus et envoyés par téléphone pour annoncer la bonne nouvelle.

valise_maternite_liste

Le sac du Jour J 

pour le D day, il faut absolument prévoir un petit sac avec tout le nécessaire dont on aura besoin pour l’accouchement.

Mon sac c’est un cadeau de mon cher petit mari : le sac à langer Elizabeth. Un super sac en cuir couleur camel vraiment trop chouette. Il n’a pas l’air d’être un sac à langer, mais à l’intérieur, il y a tous les compartiments nécessaires au rangement des affaires de bébé. Franchement, je me voyais mal me promener sans un joli sac. Et comme je pense que quand on est maman on ne cumule pas sac à main et sac à langer, celui ci me convient parfaitement. Il a l’esthétisme d’un sac à main et la praticité d’un sac à langer. Il est souple, mais se tient assez pour être pratique en toute circonstance. Bref moi je l’aime de trop !! Je ne le quitte plus et il tient la route 🙂

sac à langer femme

Je ne connais pas le tarif comme c’est un cadeau de M.

Qu’est ce que j’y ai mis, et ce qui m’a été utile ?

  • une petite bouteille d’eau (au cas où) : OUI car j’ai bu avant de rentrer à la mat
  • l’homéopathie pour les contractions : OUI M. se chargeait de me donner toutes les 15 minutes mes petites granules
  • un appareil photo : OUI OUI OUI
  • un carnet de note et un stylo : OUI pour noter les heures des contractions
  • un paquet de gâteaux et un red bull pour M. : NON M. avait d’autres choses à penser qu’à manger et boire
  • de la monnaie pour un petit café : NON (même réponse qu’au dessus)
  • 2 serviettes hygiéniques au cas où si je pers les eaux : OUI ! Mais ce fut plutôt pour le bouchon muqueux (amis de la poésie, bonsoir !)
  • un petit sac avec la première tenue de bébé + 1 couche : OUI c’est ce que l’on vous demandera une fois arrivé en salle d’accouchement
  • un brumisateur d’eau : NON, pas besoin d’être rafraichis en salle d’accouchement (bien que le pré travail ait duré 30 heures pour ma part …) car on ne pousse qu’à la fin et on a pas envie que chéri vienne nous embêter à nous asperger  mais plutôt à nous tenir la main
  • un mini paquet de lingettes (bio de préférence) : NON je n’ai pas eu l’utilité de me laver les mains ou quoi que ce soit
  • mon dossier de suivi de grossesse, ma carte vitale, carte de mutuelle, carte de groupe sanguin et livret de famille : INDISPENSABLE
  • notre projet de naissance que M. gardera dans sa poche : NON. Nous avions tout de tête et sortir un papier ça fait un peu « j’ai posé mes conditions, vous me faites ça et tout ira bien ! », alors qu’en fasse on a une personne à qui l’on peut simplement parler

La valise pour future maman 

  • des tenues confortables … mais hors de question de pas être jolie et présentable pendant la maternité. Je n’ai pris que des vêtements sympa qui permettent aussi d’allaiter (tunique, chemises amples et débardeur avec boutonnage devant).
    • 2 leggings (pratiques et confortables)
    • des shorts de nuits (pour ne pas avoir trop chaud… oui il fait chaud à la mat ! )
    • des débardeurs
    • des tuniques : OUI mais une seule. Il fait tellement chaud dans la chambre de maternité que des débardeurs suffisent. Prévoir un gilet si vous souhaitez sortir un peu de la chambre
    • des chaussettes et des tongs
    • des culottes en coton et des culottes jetables : OUI OUI OUI pour les culottes jetables tellement pratiques et confortables
  • une trousse de toilette
    • gel lavant intime Saugella vert : OUI ce gel intime est adapté au post accouchment. Il est très doux et l’odeur est rassurante, ça a une odeur d’antiseptique naturel.
    • gel douche hypoallergénique : OUI et sans parfum de préférence si vous allaitez (j’avais pris bébécadum)
    • shampoing : NON. Je m’étais shampouiné et lissé les cheveux avant de partir et c’était bien pratique de ne pas avoir à faire ça à la maternité, sachant que le matin, on est tellement pris par les visites des médecins que l’on aurait de toute façon pas le temps de se faire un brushing (après, tout dépend de votre nature de cheveux)
    • crème anti vergeture : OUI. Crémez à fond le bidon après l’accouchement (sensation bizarre d’ailleurs sans bébé dedans…)
    • crème anti crevasses : NON. Il m’a suffit de mettre un peu de mon lait ou colostrum sur le mamelon , c’est le meilleur remède pour ma part, je n’ai au aucun problème de crevasses
    • lotion micellaire, cotons et crème hydratante : OUI
    • mini trousse make-up (fond de teint, mascara, blush, crayon noir) : OUI. Tout le monde me disait « mais on ne dirait pas que tu viens d’accoucher »… la magie du make up les filles !
  • un sèche cheveux (pour les points de suture au cas où) : NON inutile.  Une boite de mouchoirs suffit : tamponnez très légèrement la zone. Vous pouvez aussi vous faire de l’air avec votre serviette de douche
  • 2 serviettes : OUI. Je dirais même 4 serviettes, 2 pour la toilette intime qui se fait à chaque fois que l’on va aux toilette (et oui mesdames !! lol les joies de l’accouchement) et 2 pour le corps. Et utilisez les « sales » pour le sol de la salle de bain
  • une serviette et un savon pour que les invités puissent se laver les mains: OUI pour la serviette mais NON pour le savon qui est fournis
  • une boite de mouchoirs : OUI
  • un pack d’eau : OUI OUI OUI
  • la veilleuse de bébé pour avoir une lumière douce la nuit et pas les gros néons : OUI et NON. Une lumière type veilleuse était intégrée dans la chambre
  • un sac à linge sale que M. pourra ramener facilement à la maison : OUI
  • des coussinets et l’homéopathie pour l’allaitement : NON pour les coussinets car la montée de lait ne se fait pas de suite
  • 2 soutien-gorge d’allaitement : OUI pas plus
  • bouilloire, 2 mugs, tisane d’allaitement et café soluble : OUI !! heureusement que je l’avais cette bouilloire j’ai pu me faire mes tisanes quand je voulais et M. des (bons) cafés
  • des choses à grignoter sympa : oh que OUI !! autant dire que la nourriture de la maternité n’est pas des plus fun. Alors, on se fait plaisir !
  • coussin de grossesse : OUI. Pour le dos ou pour y installer bébé. Pour ma part, les oreillers de la maternité étaient en plastique et me faisaient transpirer ! J’étais bien contente d’avoir mon coussin de grossesse avec moi

La valise de bébé

J’ai eu sa valise gratuitement sur le site Verbaudet, via un code promo. Elle est toute mimi avec sa couleur vert d’eau et ses petits nuages blancs. Elle dispose de 2 poches à l’intérieur, une pour les chaussettes et une pour les pyjamas. Avec vous sont livrées 3 petites pochettes assorties pour y ranger ses bodys, ses bavoirs ou encore sa tenue du jour J. 

  • 6 bodys
  • 4 pyjamas en coton : j’en rajouterai 2 de plus la prochaine fois. J’ai du en laver. Bébé avait quelques régurgitations
  • bonnet en coton : en prendre 2 car la première nuit, bébé régurgite beaucoup et a des chances de salir son bonnet. nous n’en avions qu’un, on a vite regretté.
  • 2 paires de chaussettes : pas plus, car on les mets sur le pyjama donc ça ne se salit pas.
  • des langes : ça sert à tout !
  • du liniment (bio) : oui
  • des carrés de coton : oui
  • sérum physiologique : oui
  • gel lavant (bio) : oui
  • une petite couverture : indispensable. Plus confortable pour poser bébé sur le lit que la couverture rêche de la maternité.
  • 2 turbulettes : même explication que pour le bonnet
  • un doudou : NON inutile à part pour les photos …
  • une tétine au cas où : NON si vous souhaitez allaiter
  • 1 paquet de couches (Naty, lien de mon article à ce sujet) : j’ai choisi d’en apporter même si la maternité en fournissais car je ne souhaite pas mettre n’importe quoi sur les fesses de mon bébé, mais ce sujet fera l’objet d’un autre article

Je crois avoir fait le tour, si vous avez des questions ou besoin d’informations n’hésitez pas à répondre en commentaire 🙂

Ma Baby Shower mixte

Il y a 3 semaines nous avons organisé, M. et moi même notre Baby Shower.

La tradition veut que ça soit une amie qui organise cette petite fête mais nous avions envie de l’organiser par nous même pour avoir quelque chose qui nous ressemble et surtout… parce que j’adore organiser ce genre d’événement, la déco et toutes ces petites choses chouettes à faire. La traditionnelle baby shower met en avant la future maman et uniquement ses copines sont conviées. Je trouve que la grossesse c’est avant tout le couple, donc hors de question de ne pas mettre le futur papa aussi à l’honneur. Au final, personnellement je trouve que c’est bien mieux comme ça ! J’ai choisi un thème neutre comme nous souhaitons garder le sexe de bébé secret. Du coup j’ai misé sur des matières brutes, du blanc, du vert d’eau et un soupçon de paillettes.

Voici des petites photos de la décoration :

babyshower-mixte 
Je vous conseille de commencer la décoration 1 mois avant l’évènement, histoire de ne pas être trop débordé au dernier moment. Ici j’ai confectionné la guirlande de tassels, la mini guirlande de fanions, les vases, la décoration du gâteau, les cadres et les verres à citronnade. Et pour ce qui est de la pâtisserie, je vous conseille de la commencer 2 jours avant pour tout ce qui se conserve, comme les biscuits et les coques de macaron par exemple. Pour les boissons nous avions prévu de la citronnade, mais aussi des bouteilles de pétillant 🙂 ! Nos invités ne sont pas tous enceintes hé hé ! Si vous souhaitez les recettes des pâtisseries que j’ai réalisé, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

C’était une chouette journée qui est passée très vite (15h à 20h). On a fait le jeu du tour de ventre de la future maman avec de la ficelle, en faisant gagner une bouteille de vin à celui qui aura trouvé le bon tour de taille. Nous avons également proposé à nos invités de donner leurs pronostiques concernant le futur bébé, sur des petits cartons à l’image de l’invitation, que j’ai moi même réalisé.

Nous avons aussi organisé un « livre d’or » sous forme d’enveloppes que bébé pourra lire plus tard.

babyshower-mixte-activites

Mine de rien, avec M. on se disait que la baby shower, ça permet vraiment de réaliser qu’on va devenir parents. Et je pense honnêtement qu’on ne l’a vraiment réalisé qu’à partir de ce jour là…
Avez-vous déjà été invité ou avez-vous déjà organisé une babyshower ? Vous pensez quoi du concept ?

9 mois : un voyage magnifique vers l’inconnu, mais pas que !

Illustration de Céline Théraulaz

Illustration de Céline Théraulaz

9 longs mois… Au début quand le test affiche cette petite barre rose, on a du mal à réaliser ce qu’il se passe. Moi et le test de grossesse devant le miroir de la salle de bain, en me disant : « déjà? ». Je crois que même si on a le projet depuis pas mal de temps d’avoir un petit bout, on ne peut pas se préparer à une telle nouvelle. Après avoir annoncé la nouvelle à M. et versé « quelques » larmes, on ne réalise toujours pas ce qui nous arrive, c’est tellement incroyable ! Recommencer un test version digitale le lendemain, « chéri c’est bien vrai on a un bébé en route ! ». On fait les prises de sang qui confirment bien la bonne nouvelle, et puis commence le début d’une belle aventure de 9 mois … rectification :

Commence cette merveilleuse période du premier trimestre. Les 3 premières semaines : TVB (tout va bien) ! On crâne un peu « hé hé moi, j’ai rien ! TVB (tout va bien) pas de nausées, en pleine forme ! » On s’achète un livre de grossesse qu’on dévore dans la foulée … TVB je vous ai dit ! Tup tup tup … Les satanées nausées ne m’auront pas épargnée bien longtemps. Pas d’aller retour aux toilettes, mais de longues minutes passées à réfléchir à l’aliment qui pourrait éventuellement passer. Petit déjeuner dans le lit, verre d’eau, riz, banane … tout essayé rien approuvé, just WAIT. Puis viennent ces envies sympathiques : couscous, pizza, chips, balisto, poulet rôti, actimel … pauvre M. qui a été faire plus d’un tour chez Nauchan parfois à la limite de la fermeture pour me dégoter ce que je pouvais éventuellement réussir à avaler. Pas de légumes ni aucun truc « sain » n’a pu franchir le seuil de mes lèvres. Pauvre petit bout qui commence ses premières semaines avec l’alimentation la pire que j’ai pu avoir. Bien sûr la fatigue n’en parlons pas. Les hormones sont en ébullition alors on se pose un tas de questions, on se remets en questions, on flippe de tout. Vous connaissez les fameuses angoisses de grossesse ? Et bien sûr dans le bouquin ils n’en parlent pas de tout ça. Bref le grand bonheur.

Le 3ème mois arrive… OUF fini les nausées, on peut enfin faire le plein de fruits et légumes (bio bien sûr) ! Les risques de fausse couche sont écartés. On passe la fameuse première échographie tant attendue. On y va avec le stress et la boule au ventre, on en repart avec un énorme sourire sur les lèvres ! Chouette c’est bien vrai ! Il y  a bien un bébé la dedans et en plus ça bouge ! On regarde, on reregarde et rereregarde les jolis clichés. C’est le début de la grossesse, en version HAPPY. L’annonce aux proches est faite, des larmes de joies ont beaucoup coulées, on est soulagé de ne plus avoir à garder ce secret. La période (plus) ZEN arrive.

2ème trimestre : Tout il est beau dans ta tête et dans ton corps ! Je ne me suis jamais senti aussi bien enceinte. On te laisse passer aux caisses (même aux caisses non prioritaires héhé). Par contre, il faut savoir que quand on va à la pharmacie personne ne te laisse passer devant, à croire que tout le monde a un bébé dans son ventre. Incroyable. Bref. Heureusement les gens sont gentils en général. Le ventre s’arrondit tout doucement. On est fier de montrer notre petit bidon. On est super active, avec une force surhumaine « hey on va faire une petite randonnée dimanche matin ? » « allez chéri ce wkd on (enfin tu) repeint la chambre ! ». Bref ce deuxième trimestre de grossesse c’est la période du bonheur total. En plus on commence les achats pour bébé et ça c’est vraiment chouette.

La cerise sur le gâteau, on commence à sentir bébé bouger et on le voit bouger. Après quelque temps, le papa aussi sent le bébé bouger. Ca c’est vraiment magique.

Enfin le 3ème trimestre pointe le bout de son nez. Rebelotte pour les côtés moins fun de la grossesse. On ne pouvait pas me laisser tranquille dans ma bulle de bonheur ? Retour des questionnements, des peurs et tout ce qui va avec. On ne se rend pas compte que l’on va devenir une maman et un papa, mais le moment où nous serons 3 à la maison approche très vite. Question physique, trop de marche et trop d’activités = contractions (les fausses heureusement) = alitée pendant 1 semaine ! Mal dans le bas du ventre, mal dans le dos, fatigue et j’en passe. Mettre 10 minutes pour trouver la bonne position pour s’endormir devient le rituel du soir. « et si on changeait de matelas? ». Avoir le ventre qui gratte et te dire « ça y est je suis bonne pour les vergetures ». Doubler la ration quotidienne de crème hydratants. Avoir du mal à mettre les chaussettes et les chaussures. Se sentir devenir mémé avant l’heure quand M. m’aide à me relever du canapé. Tous ces petits bonheurs qui font que tu finis en beauté ce magnifique voyage de la grossesse.

Plus qu’un mois … un petit mois qui va paraitre très court… Je vais vraiment devenir une maman et M. un papa ??? On va vraiment avoir un bébé qui est à nous et qui nous ressemble ?? On va vraiment voir sa tête en vrai, et pas en 3D ? Mais j’ai toujours pas fini ma valise ! Mais je suis pas encore prête ! Mais j’ai peur de cette nouvelle vie !

Mais … c’est juste normal.

🙂